L‘expérience d’un groupe familial

Manufacture d’articles de Quincaillerie et premier bain de galvanisation à chaud situé au 4 Quai de Tourville à Nantes. La société devient fournisseur de la marine nationale et des grandes administrations. Elle traite aussi arrosoirs, seaux, bassines, lessiveuses ainsi que des aspirateurs pour cheminées galvanisées.

Première usine du Groupe dédiée uniquement à la galvanisation à chaud, en plein cœur du quartier de la création, 32 Rue de la Noue de Bras de Fer à Nantes. Les vestiges de cette usine sont encore visibles actuellement, en particulier grâce à une cheminée réhabilitée haute de 33 m. L’activité a été renommée Société Nantaise de Galvanisation en 1954 et délocalisée en Zone Industrielle de CARQUEFOU en 1975. A la suite de cela, l’entreprise a été revendue à des galvanisateurs anglais.

Charles LOUIS quitte la SNCF afin d’entreprendre la transformation de l’activité de manufacture (GREFFIER & LOUIS) en tôlerie fine de précision. L’établissement est situé aux 4 et 5 Quai de Tourville à Nantes, et est spécialisé dans la fabrication et le négoce de toutes séries en tôle noire et galvanisée. L’entreprise se tourne petit à petit vers le sur-mesure et confectionnera par exemple, le tableau de bord du premier TGV ou encore les portes du métro de New-York. À partir de 1995, la mairie de Nantes convoite l’emplacement afin d’étendre le CHU et exproprie la Tôlerie de la Loire en 2002.

L’unité de galvanisation de Saint Nazaire fut créée en 1959 par Edmond et Charles LOUIS en achetant des parts de droits de remembrement suite aux dégâts de guerre. L’entreprise était située Rue du Parc à l’Eau. L’objectif de cette nouvelle unité était de proposer une alternative à la galvanisation qui était intégrée à l’époque aux chantiers de l’atlantique. Quelques années plus tard, la galvanisation des chantiers de l’atlantique ayant fermé, la galvanisation de Saint Nazaire a récupéré les volumes qui ne pouvaient plus être traités.
L’entreprise a été vendue à des investisseurs étrangers en 1978 et fermée quelques années plus tard. Aujourd’hui, l’unité de galvanisation a été remplacée par le cinéma de Saint Nazaire.

L’usine de galvanisation de la Rochelle est créée par Edmond et Charles LOUIS et l’activité démarra dans le tumulte de 1968. Le but était de proposer une unité de galvanisation adaptée aux grandes longueurs. Le site d’installation de l’unité de production est déterminé avec un embranchement SNCF afin d’acheminer la marchandise par voie ferrée. Avec les années, l’entreprise s’est développée, adaptée, structurée, et est toujours située sur son terrain d’origine à LA ROCHELLE dans la zone industrielle de Chef de Baie. A ce jour, GALVA ATLANTIQUE poursuit sa route avec Charles et les descendants d’Edmond, René et Patricia LOUIS.

Les frères LOUIS unissent à nouveau leurs efforts et donnent naissance à GALVAMETAL, dont l’activité démarre en juin 1972 sur un terrain embranché SNCF proposé par la direction de la mairie d’Angers.
Seconde unité du Groupe spécialisée dans le traitement de charpente métallique, l’entreprise perdure avec Charles et les descendants d’Edmond, René et Patricia LOUIS. L’usine est toujours située sur son terrain d’origine à ECOUFLANT dans la zone industrielle, sur un terrain de 40 000 m² dont 10 000 m² couverts.

L’entreprise commence son activité de galvanisation en 1972. Le site fait partie de l’entreprise GALVELPORC qui à l’époque, confectionne et galvanise du matériel d’élevage porcin.
L’activité de galvanisation est rachetée en 1989 par René et Patricia LOUIS dans l’objectif de se développer et d’apporter à de nombreux clients une solution de proximité dans le nord de la Mayenne. L’unité a depuis été restructurée et est toujours située sur son terrain d’origine à Villaines la Juhel.

En 1990, plusieurs industriels se regroupent pour créer une activité de galvanisation à chaud dans le nord-ouest du département de la Vienne. Deux ans plus tard, l’activité est rachetée par René et Patricia LOUIS avec l’objectif de s’étendre géographiquement sur les régions du Centre Val de Loire et Poitou-Charentes. En 2000, l’entreprise entreprend de gros travaux de rénovation, et se lance dans la construction d’une seconde unité de galvanisation à chaud qui deviendra l’unité 2. L’unité 2 est construite sur le même terrain que l’unité 1 afin d’absorber les volumes en progression sur les départements limitrophes.

L’entreprise familiale RTN, spécialisée dans la fabrication d’essieux de remorques et dirigée par Mr Alain Thibault, décide de construire en 2002 sa propre unité de galvanisation à chaud à proximité immédiate de l’unité de fabrication.
En 2005, l’activité de galvanisation est en souffrance. L’unité de traitement de surface est rachetée par René et Patricia LOUIS.

Cette cinquième usine, équipée d’un petit bain, propose finalement une prestation spécialisée dans le traitement des pièces de petites et moyennes dimensions.